Bon à savoirSanté Sexuelle

Comment définir l’infertilité ?

Plan:

  1. Définitions

  2. Les principaux facteurs de risques ou de gravité

  3. Types d’infertilité

  4. Les causes d’infertilité

  5. Quelques données épidémiologiques

Introduction:

L’infertilité est très souvent à l’origine de disputes entre familles en Afrique surtout. De plus en plus de publications de recherches attribuent l’origine de l’infertilité soit à égalité aux deux couples, soit en grande partie à l’homme. Mais que savons nous vraiment de l’infertilité du couple?

 

1- Definition

C’ est l’ impossibilité d’obtenir une grossesse au bout de 12 mois ou plus de rapports sexuels réguliers, non protégés (contraception) par un couples en age de procréer. (NANA et al, 2011). (3)

A contrario de la stérilité qui est l’ incapacité totale pour un couple a avoir un enfant de façon naturelle.

 

2- Les principaux facteurs de risques ou de gravité

– âge

– poids

– tabagisme

– profession ( exposition a la chaleur, aux hydrocarbures, aux pesticides)

 

3- Types d’infertilité

-Infertilité primaire: incapacité d’ un couple a avoir un 1er enfant.

– Infertilité secondaire: Difficulté d’ un couple a avoir un autre enfant alors qu’ ils ont déjà eu un ou plusieurs enfants.

– Infertilité idiopathique: cause inconnue.

 

4- les causes de l’infertilité.

– Chez le couple (mixtes): dysfonctions sexuelles

– Chez l’ homme: les anomalies de la production et/ou anomalie de la fonction des spermatozoïdes, anomalie de la mobilité des spermatozoïdes, les IST mal soignés (perturbation de la fonction sexuelle).

– Chez la femme: maladies gynécologiques ( syndromes des ovaires polykystiques, l’endométriose, fibrome utérins, polypes), maladies endocriniennes ( hyperprolactinemie, aménorrhées hypothalamiques), trompes bouchées, les IST mal soignés, les avortements pratiqués hors du milieu medical.

 

5- Quelques données épidémiologiques

Entre 15 % et 30 % de couples en Afrique sont concernés par l’infertilité, contre 5 % à 10 % seulement en Europe. (1)

L’ infertilité est purement d’origine masculine dans 40% des cas, féminine dans 40% et mixte dans 20% des cas. (1)

En République démocratique du Congo (RDC), une étude réalisée à l’institut médical chrétien du Kasaï de 2004 à 2007, a révélée d’une part, une prévalence de 11% et d’autre part, la responsabilité partagée entre l’homme et la femme (34,6% vs 21,4%) (Mubikayi et al, 2010). (2)

 

Reférences

1- https://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/03/18/l-afrique-continent-le-plus-touche-par-l-infertilite_4885427_3212.html

2- https://www.memoireonline.com/04/17/9859/Infertilite-du-couple-etude-epidemo-clinique-et-evaluation-de-la-prise-en-charge–Kisangani.html

3-http://campus.cerimes.fr/gynecologie-et-obstetrique/enseignement/gynecologie_29/site/html/1.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *